Ventoux : les 5 plus beaux lieux touristiques à visiter

Sa silhouette majestueuse domine le paysage et est classée réserve de biosphère par l’UNESCO. Depuis la route, il y a des vues exceptionnelles sur les Alpes au nord et la Méditerranée au sud. Il traverse des vignobles, des vergers et des champs de lavande, le paysage idéal pour une pause en plein air.

C’est aussi un paradis pour les sportifs qui peuvent relever le défi de monter à vélo ou à pied. En hiver, ça devient un domaine parfait pour le ski et la raquette. Le Ventoux est aussi une terre de saveurs avec les truffes, les cerises de Venasque et les fraises de Carpentras.

Un grand nombre de ces villages ont conservé la sensation authentique de la vraie Provence d’antan avec leurs anciens bâtiments en pierre, leurs fontaines, leurs lavoirs, leurs chapelles, leurs rues et passages sinueux et étroits…

Voici donc les 5 beaux lieux touristiques à visiter lors de votre séjour au Pays de Ventoux, qui vous charmeront par leur vue à couper le souffle, leur nature et leur faune enchanteurs.

LE VILLAGE DE Sault

Le village de Sault est un important relais de la route des lavandes. Perché au-dessus des champs de lavande au pied du Mont Ventoux, Sault est un village attrayant avec une bonne gamme de restaurants, cafés et magasins spécialisés, en dehors de la lavande, du nougat et du miel sont des spécialités locales.

En se promenant dans Sault, l’architecture est un mélange de moyen-âge, de la Renaissance et du XVIIIe siècle. L’église, datant des années 1100, est en grande partie de style roman. Au XIXe siècle, un musée a été créé par des passionnés locaux : un mélange d’histoire naturelle, de paléontologie, de monnaies, d’égyptologie, d’agriculture et d’archéologie.

Outre les champs de lavande autour de Sault, on peut visiter des distilleries de lavande et acheter des produits à base de lavande. En août, il y a la fête de la lavande, une célébration annuelle de la lavande qui arrive à la fin de la saison.

Le jour du marché de Sault est mercredi, ce marché particulier travaille depuis 1515.

LE VILLAGE DE Brantes

La belle Brantes surplombe la vallée du Toulourenc, un nid d’aigle avec une belle vue sur le Mont Ventoux, ses plis ondulés et ses contreforts. C’est le côté vert somptueux du Ventoux.

C’est un petit village très pittoresque de vieilles pierres anciennes, qui devient pratiquement une partie du rocher auquel il est accroché. Il y a quelques ateliers d’artisans que vous pouvez visiter à Brantes, qui fabriquent de la faïence, de la poterie et des figurines traditionnelles de Provence, ce qui donne à Brantes la réputation d’être un village d’artistes.

Les autres moyens de revenu sont la production de fruits et légumes, les plantes aromatiques et la lavande, le miel et les amandes.

Au-dessus des rues étroites et sinueuses se trouvent les vestiges du château médiéval, des fragments de mur et des citernes d’eau.

L’eau du village provient d’une source et il y a plusieurs fontaines dans la rue. Avant que les maisons ne soient raccordées à l’eau dans les années 1950, tout le lavage se faisait au lavoir au pied du village. Brantes dispose d’un bistrot / auberge pour vous nourrir ou vous loger, une halte de bienvenue si vous circulez sur le pays du Ventoux ou une randonnée sur le sentier pédestre.

LE VILLAGE DE Malaucène

Malaucène est un bourg tranquille dominé par une grande église fortifiée, St-Michel-en-Pierre, construite en 1309 par le pape Clément V, qui passait l’été à Malaucène. Avec ses mâchicoulis et autres éléments de forteresse, c’est une église très belliqueuse, à la fois romane et gothique.

La rue principale de Malaucène a un bon nombre de restaurants et de cafés à l’ombre des platanes. Il y a des fontaines et des places à découvrir à l’intérieur des murs de la ville, ainsi que les maisons des riches marchands des 16 et 18ème siècles, qui donnent un aperçu du passé de Malaucène.

En son temps, Malaucène était une ville industrielle, grâce à la source de la rivière Groseau émergeant à proximité. Une douzaine d’usines ont été construites le long de ses rives pour tirer parti de la force de son eau : moulins à papier, moulins à farine, pressoirs à huile d’olive, battage de cuivre. Aujourd’hui, seule la papeterie survit.

La source du Groseau a également une chapelle, encore un vestige de choses plus impressionnantes, car il y avait un monastère, maintenant complètement disparu.

Malaucène est traditionnellement une rampe de départ pour ceux qui montent au sommet du Mont Ventoux, le « Géant de Provence », qui est probablement la montée la plus difficile du Tour de France. Lorsque vous atteignez le sommet du Mont Ventoux à 1912 mètres, vous rencontrerez un paysage lunaire et une vue incroyable jusqu’aux Alpes et à la Méditerranée.

Le Barroux

Le Barroux est entièrement dominé par son impressionnant château qui date du XIIe siècle et qui a été construit pour repousser les invasions sarrasines et italiennes. Il est maintenant dans le style de la Renaissance, car il a été transformé en une magnifique résidence privée au 16ème siècle. Certaines parties du château du Barroux peuvent être visitées et il accueille également divers événements culturels.

À ce point culminant du village, vous avez une vue imprenable sur les toits et la plaine, les Monts de Vaucluse, les Dentelles de Montmirail et le Mont Ventoux.

Le château n’est pas tout ce qu’il y a à Le Barroux, car ses rues étroites passent devant des maisons anciennes joliment restaurées.

chateau du barroux

Vaison-La-Romaine

À cheval sur la rivière Ouveze avec les vestiges romains d’un côté et la cité médiévale de l’autre côté, Vaison-la-Romaine est une ville fascinante et élégante, pleine de restaurants, de cafés et de boutiques, et très enrichissante pour ceux qui s’intéressent à sa période historique.

Lorsque les Romains sont venus, ils ont préféré les terres les plus plates au nord. Vaison-la-Romaine était évidemment très riche en tant que colonie romaine, avec un certain nombre de villas cossues avec presque la même population qu’aujourd’hui. Au Moyen Âge, la population a retrouvé son apogée, comme toutes les populations en Provence, pour la sécurité.

Au 19ème siècle, la population, à nouveau en sécurité, a diminué, et ce n’est qu’au 20ème siècle qu’un abbé local a commencé à fouiller sérieusement les trésors des ruines romaines.

Il existe deux zones de fouilles romaines : le quartier de la Villasse et le site Puymin. Vous pouvez marcher sur des routes pavées devant les fondations des villas, des bains, des sols en mosaïque, des colonnades et même des statues. Il y a les vestiges d’un théâtre romain et d’un musée pour tout comprendre. Mais la plus grande partie de la ville romaine se trouve enterrée sous la ville moderne.

Vous utilisez un autre vestige romain remarquable pour rejoindre le quartier médiéval de Vaison-la-Romaine, le pont sur la rivière Ouveze, encore utilisé après 18 siècles. Il enjambe l’étroit ravin de la rivière et vous emmène à la Hauteville, avec ses belles maisons et son château colorés, ses petites places et ses fontaines datant du 13ème siècle.

Le marché de Vaison-la-Romaine est le mardi matin. En été, Vaison-la-Romaine est un foyer culturel où se déroulent des festivals de danse, de théâtre et plus particulièrement de musique chorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *